Guide des bonnes pratiques : La production documentaire à l’ère de la COVID-19.
Découvrez LA COURBE, des histoires de distanciation sociale qui nous rapprochent, et lisez la lettre du Commissaire.

Drummond Island

Réalisation: Matt LeMay
Production: Denis McCready

« Nous devons chérir notre héritage. Nous devons préserver notre nationalité pour la jeunesse de notre avenir. L’histoire doit être écrite pour être transmise. » — Louis Riel, 1885

Le cinéaste métis Matt LeMay, dans son film  Drummond Island, entraîne le spectateur sur le parcours qui le mènera à la découverte et à la conquête de l’histoire, de la culture et de la langue de sa famille, marquées au fer rouge de la colonisation. Matt suivra la migration de ses ancêtres métis, évincés de la région de rivière Rouge, au Manitoba, par la violence, le racisme et l’empiètement des colons sur le territoire. Soixante-quinze familles métisses entreprirent alors un périple qui les conduira à l’île Drummond (aujourd’hui intégrée au Michigan), où elles comptaient s’établir et bâtir une nouvelle communauté qui pourrait en toute liberté perpétuer ses traditions et son mode de vie. Mais leurs projets tournèrent court, puisque le gouvernement américain annexa l’île et déplaça de force tous ses habitants à Penetanguishene, en Ontario. Le père de Matt, enfant unique, y grandit jusqu’à 12 ans, puis fut envoyé dans un séminaire d’Ottawa pour recevoir la formation des Jésuites. Matt appartient à la première génération de sa famille à revendiquer ses droits, sa culture et sa langue métis.