Proposer un projet

Les projets sont produits et distribués par l’ONF, qu’il s’agisse d’un court ou d’un long métrage documentaire, d’une œuvre d’animation ou interactive, d’un projet financé à 100 % par l’ONF, d’une coproduction ou d’un partenariat.

Comment soumettre mon projet ?

Avant de nous faire parvenir votre proposition ou votre idée de projet, visitez la section Nos projets pour vous familiariser avec le travail réalisé à l’échelle régionale et nationale, et pour avoir une meilleure idée du contenu que nous créons et des œuvres en cours.

Trouvez ensuite les coordonnées du studio qui produit le genre de votre projet (documentaire, œuvre interactive, animation), selon le programme approprié (anglais ou français), et écrivez directement. Comme chaque studio a ses propres exigences de soumission de projet, vérifiez lesquelles s’appliquent à votre cas sur la page du studio approprié avant d’envoyer votre proposition. Sachez que nous sommes toujours ravis de collaborer avec de nouvelles voix. Nous vous encourageons donc à nous faire part de vos idées, que votre carrière d’artiste soit émergente, à mi-chemin ou établie.

Que doit contenir ma proposition ?

Bien que vous puissiez communiquer avec la personne contact du studio qui convient à votre projet pour discuter d’une idée, nous vous recommandons de lui soumettre d’abord un document aux fins de discussion. Voici ce que celui-ci doit généralement comprendre.

Je suis une créatrice ou un créateur

  • Synopsis du projet (huit lignes maximum).
  • Résumé (une à trois pages) décrivant l’histoire ou le sujet, l’approche créative et le point de vue adopté. Pour quelle raison voulez-vous raconter cette histoire* ? De quel point de vue vous placerez-vous ?
  • Survol de l’auditoire visé. Qui peut s’intéresser à ce projet ? Quel impact souhaitez-vous avoir grâce à ce projet ?
  • Curriculum vitæ (précisant la filmographie) et exemples d’œuvres antérieures ou liens vers celles-ci.
  • Dans le cas d’une proposition de film d’animation, portfolio comprenant des esquisses représentatives du travail artistique produit.
  • Dans le cas d’une proposition d’œuvre interactive, une description de l’expérience utilisateur ; le choix de plateformes, la relation entre les différentes plateformes (s’il y en a une) et comment elles servent votre sujet et son traitement ; les technologies prévues et une description des niveaux d’engagement des utilisateurs et utilisatrices.
  • Détails clés du projet (durée prévue, format, genre, plateforme, etc.) et étape où vous en êtes (recherche préliminaire ou développement).

* À noter que nous acceptons les projets traitant de sujets autochtones seulement s’ils sont portés par des créateurs ou des créatrices autochtones.

Je suis une coproductrice ou un coproducteur (du Canada ou de l’étranger)

  • Renseignements généraux sur la maison de production et brefs CV de la créatrice ou du créateur et des partenaires clés qui sont déjà parties prenantes ou qui sont envisagés.
  • Résumé (une à trois pages) décrivant l’histoire/le sujet, la façon dont cela sera présenté, le traitement créatif et le point de vue adopté. Pour quelle raison souhaite-t-on raconter cette histoire* ? De quel point de vue se placera-t-on ?
  • Dans le cas d’une proposition de film d’animation, portfolio comprenant des esquisses représentatives du travail artistique produit.
  • Survol de l’auditoire visé. Qui le compose ? Sur quelle plateforme regardera-t-il le plus vraisemblablement la production ? En quoi cette production est-elle pertinente pour lui ?
  • Budget et structure de financement indiquant les principales sources de financement confirmées ou prévues et ententes montrant que la maison de production détient les droits requis pour produire le projet.
  • Détails clés du projet (durée prévue, format, genre, plateforme, etc.) et étape où vous en êtes (recherche préliminaire ou développement).

* À noter que nous acceptons les projets traitant de sujets autochtones seulement s’ils sont portés par des créateurs ou des créatrices autochtones.

Quel est le meilleur moment pour soumettre mon projet ?

Nous acceptons les propositions de projets toute l’année. Chaque studio a la responsabilité d’accuser réception des propositions qui lui sont envoyées. Après avoir accusé réception de votre proposition, il se peut que nous vous demandions de nous fournir d’autres renseignements. Lorsque nous disposons de toute l’information nécessaire, nous répondons à votre proposition dans les huit semaines qui suivent.

Nous vous invitons à nous proposer vos idées dès les premières étapes de votre réflexion créative. Durant les premières rencontres, nous vous informerons du fonctionnement de l’ONF et des différentes façons de collaborer avec nous.

Quelles sont les considérations qui guident vos décisions de programmation ?

Nous recherchons des projets qui innovent tant sur le plan de la forme que sur le plan du contenu, que ce soient des films documentaires, d’animation ou des œuvres interactives (y compris des projets de réalité virtuelle, du contenu mobile ou des expériences immersives et participatives). Nous sommes profondément attachés à la notion de création d’auteur, à l’art de raconter, à l’expérimentation, à l’excellence artistique et à l’innovation, et sommes prêts à explorer les possibilités et à prendre des risques.

Lors de nos premières discussions avec les créateurs et créatrices, nous nous employons à déterminer si le projet est en adéquation avec les objectifs de l’ONF et du studio auquel il a été soumis. Pour maintenir un équilibre à l’échelle de l’ONF et de chacun des studios, nos décisions de programmation s’articulent autour des considérations suivantes (liste non exhaustive) :

  1. Originalité : la force du récit ou du concept, de l’intention et de l’approche
  2. Auditoire et impact
  3. Représentation des communautés et relations avec celles-ci
  4. Lieu géographique
  5. Faisabilité

1. Originalité : la force du récit ou du concept, de l’intention et de l’approche

  • La force du récit ou du concept proposé: le récit nous fait-il découvrir un monde unique ? En quoi le sujet est-il pertinent ou important à l’heure actuelle ?
  • Le lien entre l’intention et sa mise en œuvre.
  • Intention
    • Comment ce projet s’inscrit-il dans votre approche personnelle et artistique ?
      • Ce point concerne les compétences créatives ou le développement de celles-ci ; la prise de risque créative et l’innovation ; la capacité de l’artiste à travailler en collaboration et d’une manière qui diffère de ses habitudes ; les processus ou méthodologies de travail évolutifs, malléables, parfois en dehors des normes ou des conventions du secteur.
    • Pourquoi êtes-vous la meilleure personne pour réaliser ce projet ?
    • Quelles sont vos motivations créatives avec ce projet ?
    • Quelles questions voulez-vous soulever grâce à votre œuvre ?
  • Approche
    • La forme permet-elle de répondre aux questions que l’on se pose ? Les questions que vous soulevez peuvent-elles être résolues par le montage filmique ? Par le récit ? Est-il préférable de les aborder au moyen d’une interaction pour susciter un engagement ?
    • L’approche est-elle dynamique ? Innovante ? Remet-elle en question ce qui a déjà été fait ou partagé sur le sujet ? En tant que producteur public, nous sommes enthousiastes à l’idée de défier les conventions de l’industrie et de travailler d’une manière qui ne serait peut-être pas possible dans des contextes plus traditionnels ou privés.
    • Comment la forme s’adapte-t-elle à l’auditoire souhaité et tente-t-elle de le rejoindre ?
  • Voici quelques éléments supplémentaires à prendre en considération pour les projets interactifs et d’animation.
    • Pour les projets interactifs :
      • Comment l’interaction tire-t-elle le meilleur parti du sujet ou de l’histoire ?
      • Comment l’expérience innove-t-elle au croisement du récit, de l’expérience utilisateur et de la technologie ?
    • Pour les projets d’animation :
      • Quelle est la force de l’aspect narratif ou expérimental de la proposition ?
      • Quelles sont la technique et l’approche esthétique utilisées et comment s’harmonisent-elles avec l’histoire ?

2. Auditoire et impact

Du côté de la création, en collaboration avec nos équipes de marketing et de distribution, nous évaluons les auditoires potentiels et l’impact du projet sur ceux-ci en soulevant les questions suivantes :

  • Quel est le principal auditoire envisagé pour ce film ? Quelles sont vos attentes envers cet auditoire, notamment en ce qui a trait au changement de perspectives, mais aussi à la pertinence sociale et artistique ? L’œuvre a-t-elle le potentiel d’être un catalyseur de changement, le cas échéant ? De quoi imaginez-vous que le public discutera dans la salle après avoir fait l’expérience de votre œuvre ?
  • En quoi la forme de votre œuvre et votre approche sont-elles liées à l’impact ou à l’engagement souhaité ?
  • Existe-t-il des possibilités de partenariats uniques pour maximiser l’impact du projet en lien avec les communautés cibles ?
  • Quelle expérience désirez-vous faire vivre à l’auditoire ?

3. Représentation des communautés et relations avec celles-ci

4. Lieu géographique

 Une représentation géographique (du ou de la cinéaste, du thème, des sujets) conforme à notre mandat de raconter des histoires « d’un océan à l’autre » : nous savons que les histoires naissent du lien indissociable et générationnel entre les gens et le territoire, dans les communautés de partout au pays. La représentation de diverses régions est une composante essentielle de notre programmation. L’ONF se trouve dans une position unique pour produire des œuvres dans un grand nombre de régions et pour assurer la représentation des voix au sein de celles-ci, y compris à l’extérieur des grands centres urbains.

5. Faisabilité

  • Quelle est la forme proposée (court ou long métrage documentaire, animation, œuvre interactive ou immersive) et comment se situent l’histoire, les thèmes et le concept par rapport à la programmation déjà en cours dans le studio et à l’ONF ?
  • Les budgets des studios : chaque studio dispose d’une enveloppe budgétaire déterminée pour l’année et doit prendre des décisions en fonction de celle-ci et des besoins spécifiques de l’ensemble des projets proposés. Certaines œuvres prennent plusieurs années à être produire. En conséquence, ceci a une incidence sur l’allocation des ressources sur un ensemble de projets et sur le moment où nous pouvons les entreprendre.
  • En gardant le budget à l’esprit, existe-t-il une possibilité de coproduction pour obtenir plus de ressources ou renforcer les capacités du projet ? Il ne s’agit pas uniquement d’une question financière, mais aussi d’une réflexion liée à l’établissement de relations et au renforcement de la collaboration dans les communautés et les régions qui sont importantes pour le projet.
  • Quelle est la capacité du studio à prendre en charge le projet ? Bon nombre de nos projets nécessitent beaucoup de déplacements, que ce soit à l’intérieur d’une même province ou au-delà. Nous travaillons également dans des milieux ruraux ou éloignés et nous devons donc nous assurer d’avoir les ressources nécessaires pour répondre aux besoins du projet.

Quel est le rôle de l’ONF dans mon projet ?

À titre de producteur, nous agissons comme un collaborateur tout au long du processus créatif, du développement préliminaire d’un projet à sa production, en passant par sa diffusion. La culture de production de l’ONF prend racine dans une combinaison unique d’art et de service public.

Chaque équipe créative apporte son dynamisme, son esthétique et ses considérations aux projets qu’elle entreprend. Elle sait s’adapter à la direction et à la vision des artistes avec qui elle collabore, tout en encadrant et en orientant leur œuvre. Notre rôle est d’inviter les équipes de création à se dépasser et, pour ce faire, nous offrons une rétroaction critique et constructive. Nous nous investissons également énormément dans l’intention d’une œuvre et nous guidons les projets pendant des années, depuis les premiers jours de recherche jusqu’à leur sortie publique.

Si vous souhaitez qu’il soit l’unique producteur du projet, l’ONF conservera l’intégralité du droit d’auteur et des droits de distribution du projet achevé. À titre de distributeur public doté d’une imposante collection d’œuvres audiovisuelles, l’ONF assure l’accessibilité et la notoriété continues de ces productions pour les générations à venir. La page Coproduire avec nous vous renseigne sur les autres modèles de collaboration.

Quelles sont les étapes de développement d’un projet ?

Pour tous les projets, les créateurs et créatrices ont accès à des services techniques de premier ordre qui soutiennent, guident et améliorent leur processus créatif. Ils sont rémunérés à toutes les étapes de la production. Les étapes de développement d’un projet varient selon sa forme et selon les processus de chacun des studios. Consultez les étapes d’un projet à l’ONF pour mieux comprendre le processus créatif : Parcours d’un projet.

Quel est le processus d’approbation d’un projet ?

 1. Approbation par le studio

Chaque studio est supervisé par une productrice exécutive ou un producteur exécutif (PE), qui définit la vision stratégique de la programmation et sa mise en œuvre tout en respectant les objectifs généraux de l’ONF. Les producteurs et productrices ainsi que les PE reçoivent et examinent les propositions, et ont donc l’autorité pour prendre les décisions de programmation en fonction du budget qui leur est alloué.

Décisions prises par les PE de chacun des studios

  • Déterminer si un projet est accepté, s’il doit passer par une étape d’étude avant son développement ou s’il peut aller directement en développement (consultez la section Parcours d’un projet pour bien comprendre les étapes de création à l’ONF.
  • Déterminer si un projet est prêt à passer à l’étape du « feu vert ».
  • Assurer un équilibre dans la programmation du studio, en relation avec la vision de programmation du groupe Programming | Création, distribution et marketing. Cet équilibre se base sur des critères tels que le niveau d’expérience (émergent, mi-carrière, chevronné) des réalisateurs et des réalisatrices, l’envergure des budgets, les formats, la provenance géographique, la parité hommes-femmes, la diversité des perspectives, les sujets, etc. Consultez la liste complète des projets en cours de développement et de production par studio ici.

Nombre de projets acceptés par année

Le nombre exact et les types de projets acceptés varient d’une année à l’autre puisque les projets s’étendent au-delà d’une année financière, ce qui crée un environnement de production riche et personnalisé.

2. « Feu vert » de la division Programmation | Création, distribution et marketing de l’ONF

Lorsqu’un projet est considéré comme étant abouti par l’équipe de création et la productrice exécutive ou le producteur exécutif, il est alors présenté à la directrice générale de la division Programmation | Création, distribution et marketing de l’ONF aux fins d’approbation finale. Le « feu vert » consiste à autoriser le passage en production à la lumière de l’évaluation du dossier de développement soumis en appui. L’équipe ayant évalué le projet au début de l’étape de développement se réunit à nouveau pour s’assurer que le studio tire le meilleur parti des différentes considérations de programmation et a validé l’ensemble des aspects (artistiques, créatifs, techniques, etc.) permettant de lancer la production. L’approbation finale débloque les fonds nécessaires pour la mise en production.

Autres ressources utiles

 Consultez les documents ci-dessous pour en savoir plus sur nos engagements et nos stratégies de programmation.

Plan stratégique

Plan d’action

Plan d’action autochtone

Plan DEI – Diversité, équité et inclusion