Paradajz

Réalisation et scénarisation: Matea Radic

Production: Jelena Popović

« En 1992, la guerre a forcé ma famille à quitter Sarajevo. Ma mère et moi sommes parties pour Winnipeg, où mon père nous a rejointes deux ans plus tard. Je me suis très vite intégrée et j’ai laissé derrière moi tout restant de ce qui constituait mon ancienne vie. Je ne pouvais accepter l’idée de venir d’un endroit si souillé par la mort. Vingt-cinq ans plus tard, j’ai décidé qu’il était temps d’affronter ce traumatisme et de me mettre en quête d’une “patrie”. Cette quête débute par des sentiments de peur et de doute. La culpabilité du survivant finit par se transformer en compréhension et en découverte de soi. C’est un récit d’espoir, qui souligne l’importance de la réconciliation avec soi-même, tout en s’interrogeant sur ce qui fait que l’on se sent chez soi. » Matea Radic.